Confidences..

Photo Pinterest
Ete 2011, un problème de santé m’amène à consulter mon médecin traitant. Ce dernier étant en vacances, je suis reçue par son remplaçant. Après avoir pris connaissance des symptômes et m’avoir ausculté, il me prend lui-même un rendez-vous avec une gastro-entérologue. Cette dernière, après m’avoir à son tour bien écouté et ausculté, me prescrit une coloscopie. Cet examen médical révèle alors la présence d’un polype de 3 cm de diamètre. Ce polype va m’être immédiatement enlevé et envoyé en laboratoire pour analyses.
.
15 jours plus tard, mon médecin traitant, revenu de vacances, m’appelle au téléphone et me demande de venir à son cabinet, si possible avec mon mari… Et là, le verdict tombe… malgré mon jeune âge (36 ans), j’ai le cancer du côlon. Un cancer qui touche en général des personnes de plus de 50 ans…
.
A cette sinistre nouvelle, j’ai l’impression que le ciel me tombe sur la tête. J’ai du mal à avaler ma salive. Je retiens mes larmes. Je veux être forte, je dois rester digne… Mais s’est si dur… J’ai si peur… Tout se bouscule dans ma tête. Ce cancer en est à quel stade ? Quelle opération vais-je devoir subir ? Aurais-je un traitement lourd comme la chimiothérapie, les rayons ? Vais-je perdre mes cheveux ? Comment l’annoncer à mes proches, à mes amis ?
.
Pendant une semaine, je vais vivre comme si j’étais en dehors du temps, comme si je flottais sur un nuage, comme si rien ne pouvait m’atteindre. Et puis, je me suis écroulée, pleurant une journée entière sans pouvoir m’arrêter.
.
Reprenant mon courage à deux mains, j’entreprends alors toutes les démarches nécessaires afin d’être opérée le plus rapidement possible. Et c’est ainsi qu’en octobre de la même année, je subis une colectomie gauche. En clair, on me fait l’ablation de 40 cm de côlon.
.
Heureusement, l’opération se passe bien. Le risque de me retrouver avec un anus artificiel est écarté. Je n’aurais pas non plus de chimiothérapie ni de rayons. Mais pendant 3 ans, je serais surveillée comme de l’huile sur le feu. D’où les scanners, prises de sang, radiographies et échographies que je dois encore supporter tous les 3 mois jusqu’en octobre de cette année. Et puis, ce sera ensuite tous les 6 mois, pendant 2 ans. Et enfin, 1 fois par an toute ma vie.
.
Cette épreuve m’a changée. Elle m’a appris à quel point la vie est précieuse et fragile aussi. Qu’il ne faut pas la gaspiller, mais en profiter pour faire de belles et bonnes choses. Aujourd’hui, je suis aussi davantage à l’écoute de mon corps. J’essaie d’en prendre soin du mieux que je peux. C’est pourquoi, c’est tout naturellement que je me suis tournée vers une naturopathe qui m’a donnée de nombreux conseils pour avoir une alimentation plus saine. Et c’est pourquoi, je n’ai de cesse de me documenter sur ce thème qui me tient à cœur : le bien-être au naturel
Publicités

25 réflexions sur “Confidences..

  1. Merci de nous faire part de ton témoignage Karine: preuve que de belles initiatives et des remises en question constructives peuvent émaner de périodes douloureuses et bouleversantes, telles que celle que tu as traversé… Bon courage pour la suite.

    J'aime

  2. Karine, merci pour le partage de cette expérience avec nous. Je n'imagine même pas le choc que ça a du être et les mois difficiles que tu as du passer par la suite. On ressort toujours grandi de nos épreuves. Merci pour ce blog, pour tes conseils et tes astuces. Prendre soin de son corps c'est essentiel et te lire me le rappelle tous les jours;
    Mille merci.

    J'aime

  3. C'est un peu la même histoire qui m'a fait me tourner vers le naturel à un détail près : c'est ma maman qui se bat encore aujourd'hui contre le cancer. Alors oui, je comprends tout à fait ta démarche et ton témoignage, très touchant, m'a beaucoup émue. Prends soin de toi … au naturel.

    J'aime

  4. Ma chère Karine,
    Décidément, je sens depuis quelques mois maintenant sur cette blogosphère que beaucoup de choses nous « lient »… J'aime beaucoup tes billets, ta philosophie de vie, ton côté naturel bien sûr…

    C'est très touchant ce que tu nous révèles aujourd'hui. Je n'ai pas été touchée par cette foutue maladie, mais c'est tout de même elle qui m'a amenée à me rapprocher de l'essentiel, de la nature, du naturel, et avant tout de la meilleure alimentation possible pour ne pas être la prochaine sur cette funeste liste… Depuis quelques années, le cancer (colon, sang, os… il s'est régalé chez nous…) a fait des ravages dans ma famille très, très proche. J'ai vu la souffrance, j'ai ressenti l'impuissance, en regardant mon petit frère de 20 ans s'éteindre de cette putain de maladie. Je me disais que le suivant sur la liste, ce serait un de mes enfants, c'est sûr : il touchait tout le monde, même mon petit neveu… Je voyais ça comme une fatalité et devenait hypocondriaque.
    Et puis j'ai toujours été intéressée par la nutrition, et c'est comme ça que je me suis vraiment tournée vers elle, en gardant l'espoir un peu fou qu'en me nourrissant le plus sainement possible, je ne tomberai pas malade, mes enfants et mon mari non plus. Il parait que j'approche de l'orthoréxie avec ce genre de discours et de pensées. Peut-être… j'y réfléchis…

    Désolée, je me suis un peu épanchée, tout ça m'a remué… quoiqu'il en soit, je comprends ta démarche et je suis à fond avec toi 😉 Tu es sur le bon chemin, j'en suis persuadée, et tout cela ne sera bientôt plus qu'un bien mauvais souvenir, que tu auras su « exploiter » pour apporter autour de toi la santé, la vitalité, et le naturel, grâce à tes chouettes conseils et tes jolis billets.

    Prends bien soin de toi,
    Affectueusement,
    Sylvaine

    J'aime

  5. Merci pour ton témoignage touchant. Comme dirait une amie très chère, rien n'arrive pour rien,tu as su tirer des choses positives de cette épreuve et faire du positif à travers ce blog ( mais je suis sûreque dans la vie tu le fais aussi).
    Gros bisous

    J'aime

  6. Tes confidences me touchent et je m'aperçois que nous avons beaucoup de point en commun ; j'ai beaucoup souffert moi aussi mais sous une autre forme, (mon fils est décédé à 17 ans dans un accident de voiture il y a 6 ans maintenant). Ce n'est pas une maladie comme toi mais depuis ce jour là ma vie a basculé, on voit la vie autrement : désolé mais j'avais besoin aussi de dire ma souffrance à travers ton billet !! Merci pour ton blog merveilleux et je suis sûre que tu es forte pour garder le moral. Je te fais de grosses bises.

    J'aime

  7. 36 ans, c'est vraiment très jeune pour un cancer du côlon (une maladie qui est aussi présente dans ma famille, avec une surveillance étroite – mais seulement à partir de 50 ans !).
    C'est sûr qu'on ne voit plus les choses de la même façon à l'issue d'une telle épreuve. Merci de partager ton histoire avec nous et de nous faire profiter de ce que tu as su en tirer de positif. Je découvre ton blog avec grand plaisir (et beaucoup d'émotion, aujourd'hui)…

    J'aime

  8. Bouleversante confession que tu nous livres là Karine … Les larmes me sont spontanément montées aux yeux face aux terribles épreuves que tu as traversées et à ton courage d'affronter tout ça … Mon oncle se bat contre ce putain de crabe en ce moment …
    Je te suis de puis peu mais j'aime beaucoup ton univers … Je t'embrasse bien fort ….

    J'aime

  9. Je salue ton courage. Et surtout, heureuse pour toi que cela ait été pris à temps, et que tu sois passé à coté des affres de la chimio…
    J'imagine combien cela t'a fait voir les choses d'un œil nouveau… Un récit qui nous rappelle qu'il ne faut pas attendre de connaitre un accident de vie pour apprendre à profiter de la vie, et à relativiser certaines choses…
    Prends soin de toi, et profite!
    Bises et merci de faire partager un peu de ce que tu es à travers ton blog.
    Nani

    J'aime

  10. Bonjour Karine, merci pour ton témoignage.
    Je crois que beaucoup d'entre-nous ce sont intéressé au bien-être naturel après une épreuve difficile. C'est également mon cas.
    Ces épreuves nous font comprendre a quel point notre vie est fragile et qu'il faut la protéger, prendre soin de soi et de ceux qu'on aime, s'ouvrir au monde et profiter de chaque instants. Et, c'est tout naturellement que le bien-être au naturel, les médecines « alternatives » et douces apparaissent comme une évidence.
    Je suis de tout coeur avec toi.

    J'aime

  11. joli témoignage. c'est souvent suite à un chamboulement que tout change et qu'on prend conscience qu'il faut changer, de l'intérieur.

    Pour moi, c'est le cancer de ma mère qui m'a fait me rendre compte que l'alimentation/consommation (cosmetique, soins ect) saine et la pouvait jouer un role primordial dans la santé …

    J'aime

  12. Merci de nous faire confiance pour vouloir partager avec nous ton histoire . Tu es forte et tu as pris la bonne décision en prenant ton courage à deux mains. Je crois même que c'est la meilleure antidote pour se soigner. Ne surtout pas stresser .. du moins essayer parce que j'imagine que ça doit être très dure.. J'ai 22 ans et moi-même je suis sure qu'un jour j'aurai ce genre de problème avec mon colon, depuis toute petite j'ai mal au ventre, mais on ne me trouve rien .. On ne me propose même pas de voir un gastro-entérologue, peut-être que je devrais prendre l'initiative moi-même . En tout cas j'envisage d'aller voir un naturopathe pour manger mieux et me sentir mieux, n'hésite pas à me donner ton avis et tes conseils si il y en a ..
    Dans tous les cas je suis sure que tu vas te rétablir, rien que de vouloir partager tous ça avec nous c'est prendre l'initiative d'avancer et de battre ce cancer. Ton blog est tellement vivant on y apprend beaucoup de chose, on peut presque vivre à travers toi.. Donc ne te décourage pas et continu comme cela, tu seras récompensée j'en suis sure ! Gros bisous à toi !!!
    Laureabeauty.blogspot.fr

    J'aime

  13. Je suis très touchée par ton témoignage ; je suis admirative de la force que tu as su tirer de cette épreuve ; je suis respectueuse de ton amour pour les autres et enfin, je suis très très heureuse et fière d'avoir la chance de rencontrer des femmes comme toi sur la blogosphère 🙂 Plein de bises et à très bientôt !

    J'aime

  14. Bonsoir Karine ! Merci pour ce touchant témoignage et la confiance que vous nous témoignée. Votre blog est super et vous me semblez être un sacré bout de femme bien campée dans votre personnalité : courageuse, perspicace, intelligente, raffinée, adorable… et tellement à l'écoute des autres ! En effet, nous sommes toutes reliées au bien-être pour notre santé et celle des autres et à un moment ou à un autre nous avons été confronté à la maladie plus ou moins grave selon les cas. Je vous souhaite la vie la plus belle et la plus passionnante. A bientôt Karine. Amitié à vous et à votre famille ! Chantal http://www.bien-etre-au-naturel.fr/

    J'aime

  15. Ton témoignage est extrêmement touchant et ta plume transmet beaucoup d'émotions. Je ne sais pas trop quoi dire d'autre si ce n'est que je suis extrêmement émue par la façon dont tu racontes ton histoire et comment tu l'as vécue, et que c'est beau tout simplement.

    Bonne continuation 🙂

    J'aime

  16. Merci Marie pour ta réponse mais c'est vrai que de temps en temps j'ai besoin d'en parler et ton témoignage m'a émue et je t'ai à mon tour raconté mon chagrin. Certaines de mes copinautes fidèles le savent et je voulais aussi que tu fasses partie de ce cercle d'amies virtuelles. Bisous Karine.

    J'aime

  17. Tiens j’avais zappé cet article… Ca va, tu t’en sors très bien au final, mais vivement que les années passent et que tu n’aies plus à subir tous ces examens et ce stress de rechute!
    Je sais pas pourquoi, je croyais que tu avais eu un cancer du sein, mais pas du tout en fait ^^

    Et tu as bien raison de te tourner vers le naturel, autant prendre soin de notre corps, surtout avec toutes les agressions qu’il subit de cet environnement pollué dans lequel on est…

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s