Ce que m’a appris la plus grande honte de ma vie…

Ding dong !
La porte du magasin de meubles s’ouvre sur le premier client de la journée.
Avec un large sourire, la vendeuse qui commençait à s’ennuyer s’avance vers lui.
 » Bonjour Monsieur.
– Bonjour Mademoiselle.
– En quoi puis-je vous être utile ?
– Oh, je viens chez vous à tout hasard… Je cherche un mouton à 5 pattes.
– Un bouton à 5 pattes (comprenez un bouton de meuble à 5 pattes de fixations) ! Oh mais si, on va bien vous trouver ça ! Venez, asseyez-vous au bureau, je vais chercher mes catalogues de pièces détachées. « 
Et sous les yeux éberlués du client, la voilà partie à la recherche de ce bouton à 5 pattes.
Elle rejoint le client quelques instants plus tard avec une pile de catalogues sous les bras.
 » Bon, avec tout ça, on va bien vous dénicher le modèle de bouton dont vous avez besoin. Ah, tenez, que pensez-vous de ce modèle ? Pensez-vous qu’il irait bien sur votre meuble ?
– Non, je ne pense pas.
– Bon, ce n’est pas grave, continuons. « 
Photo La Verrerie du Futur
Et elle va chercher encore et encore jusqu’à ce que le client étonné et maîtrisant un sourire lui dise :  » Je vous remercie, Mademoiselle, d’avoir essayé de m’aider. Mais je trouverais peut-être ça ailleurs.
– Je suis vraiment désolée de ne pas avoir pu trouver ce que vous recherchez, Monsieur. Je vous souhaite une bonne journée. Au revoir. « 
Ding dong !
La porte du magasin de meubles se referme sur le dernier client de la journée.
Tout d’un coup, son chef est à ses côtés et lui dit :  » Dis donc, tu es sûr d’avoir bien entendu ce que te disait le client ?
– Oui, il cherchait un bouton à 5 pattes de fixations pour son meuble.
– Un bouton ?! Tu es sûr ?
– Mais oui, pourquoi tu insistes comme ça ?!
– Non, parce que moi, de mon bureau, j’ai entendu un mouton à 5 pattes.
– Un mouton à 5 pattes ? Pff, n’importe quoi !
– Pourquoi, tu n’as jamais entendu cette expression ?
– …
– Quelqu’un qui recherche un mouton à 5 pattes recherche en fait quelque chose d’extrêmement rare, voire d’impossible à trouver. Et toi, tu es partie tête baissée sur cette idée de bouton sans même écouter ce que le client avait à dire. Et lui, il t’a laissé faire. Il a dû bien se marrer intérieurement. En tout cas, moi, j’étais mort de rire avec les gars, derrière.
– Non, ce n’est pas vrai ! Je ne peux pas le croire ! C’est trop la honte… Mais pourquoi le client ne m’a rien dit et m’a laissé faire ? Je suis dégouttée…
– Ce n’est pas grave, cette expérience t’apprendra à écouter davantage les clients et peut-être même à reformuler leur question pour être sûr de bien la comprendre.
– Ah ça c’est clair, je ne m’y ferais pas prendre 2 fois…
Cette petite anecdote qui m’est arrivée dans les toutes premières années de ma vie active reste gravée dans ma mémoire. Aujourd’hui, quand je la raconte, j’en rigole, mais sur le coup, cette expérience m’a donnée la honte de ma vie. Comme quoi il vaut mieux être 

plus prompt à entendre qu’à parler…
Publicités

20 réflexions sur “Ce que m’a appris la plus grande honte de ma vie…

  1. C'était un bizutage non? franchement je ne connaissais pas non plus cette expression, un peu bizarre de rentrer comme ça dans un magasin, s'amuser avec la vendeuse et repartir …Enfin bref, au moins tu t'en souviens encore 😀 Bizous.

    J'aime

  2. J'ai une légère perte d'audition du coup, il m'arrive souvent d'être dans ce genre de situation quand je ne suis pas concentré sur ce que l'on me dit. Parfois, c'est très drôle…parfois, très gênant !

    Passe une belle semaine Karine.

    J'aime

  3. Ooooh, ma pauvre ! Sur le coup, ça a dû être terrible ! Mais franchement, il aurait pu dire quelque chose, ce client, au lieu de te laisser t'enfoncer ! C'est pas très sympa quand même…

    J'aime

  4. Je ne connais pas du tout l'expression! Tu as du te sentir mal après, mais bon aussi il aurait pu être plus explicite ce fameux client ou encore reformuler sa demande.
    Bises Karine!

    J'aime

  5. Coucou ! ça m'a fait beaucoup rire ! Je suis vendeuse et moi aussi j'ai des fois mal compris =) ! ça arrive de mal comprendre. Nous ne sommes ni les 1er ni les derniers. Et en plus, c'était la fin de la journée et avec la fatigue on ne comprend que ce que l'on veut. Bonne soirée !

    J'aime

  6. J'ai beaucoup ri en lisant cet article ! J'imagine dans quel état tu étais lorsque ton chef est venu te voir ! Heureusement qu'il a l'air sympa et avec de l'humour ! Je trouve que c'est une chouette leçon ! Ca m'arrive très souvent de comprendre de travers ou d'être à côté. En travaillant dans le social, j'ai appris ce qu'on appelle l'écoute active, et dont la base est la reformulation. Ca m'aide beaucoup à me faire comprendre, et à coprendre ce que veulent les gens ! Bonne soirée ! Bizz

    J'aime

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s