6 ans, des mots et des ricochets

Son père et puis sa sœur aînée et maintenant lui. Il aurait préféré y échapper, se soustraire à la loi implacable de la génétique, mais non, il va devoir mener le même combat. Comme eux, il va ressentir l’angoisse, le désarroi et la honte devant ses camarades. Très vite, il décryptera les lueurs d’amusement, de dédain et de moquerie dans leurs yeux. Il appréciera puis détestera l’empathie et la compassion d’âmes bien attentionnées.

Il ne comprit pas tout de suite ce qui se passait. Ça avait l’air si facile pour les autres enfants, pourquoi en allait-il autrement pour lui ? Pourquoi les mots se bousculaient-ils ainsi dans sa tête sans pouvoir s’échapper naturellement ? Il les sentait lui chatouiller la gorge, puis la langue, prêts à jaillir de ses lèvres entrouvertes, mais cette dernière barrière devait leur paraître infranchissable parce qu’ils s’arc-boutaient contre elle, luttant avec rage. Quand, enfin, au prix de multiples efforts ils parvenaient à s’évader, ils ne s’envolaient pas dans l’air, légers, mais faisaient de nombreux ricochets, pour retomber platement dans un silence assourdissant.

Il aurait pu, suivant ainsi l’exemple de ses aînés, attendre patiemment que ces ricochets cessent d’eux-mêmes. Mais un jour que les plaisanteries de quelques écoliers se firent plus pesantes qu’à l’accoutumée, à tout juste 6 ans, il décida de prendre les choses en mains. Il ouvrit tout grand son cœur à sa maman qui, heureusement pour lui, l’écouta très attentivement, touchée par la souffrance émanant de son cher petit garçon. Sans tarder, elle décida de l’emmener chez le docteur des ricochets, appelé aussi orthophoniste. Il trouva cette dame vraiment très gentille et rassurante. C’est à ce moment là qu’il apprit qu’il souffrait de bégaiement, et qu’il n’était pas seul dans ce cas. Alors c’est le cœur rempli d’espoir et tous les sens en éveil que chaque mardi après-midi il se rendait dans son cabinet pour travailler.

A la maison, aux devoirs scolaires vinrent donc s’ajouter les exercices de l’orthophoniste. Pour lui, ce n’était pas un problème, il aimait les devoirs. Mais très vite, il comprit que malgré la bonne volonté de ses parents, le temps leur manquerait pour s’en occuper assidûment. Entre leur travail, sa sœur qui entrait dans l’adolescence et le petit dernier qui commençait à trotter partout, il voyait ses parents sans cesse débordés. Mais il ne baissa pas les bras pour autant car une autre idée commença à germer dans sa tête.

Source Pinterest
Source Pinterest

Il la mis à exécution un jeudi, le jour de la semaine où il déjeunait chez sa tatie. Alors qu’ils étaient dans la voiture, en route pour l’école, il se lança :

-Tatie ?

– Oui, mon poussin ?

– Tu sais, l’orthophoniste, elle m’a donné des exercices à faire à la maison.

– C’est bien. Et tu les fais ?

– Ben non, on n’a jamais le temps…

– Ah…

– Tatie, on pourrait les faire les jeudis ?

– Bien sûr !

– On mangerait vite et après on les ferait.

– D’accord mon poussin.

– Bon, ben, j’amènerai mes fiches et il faudra les plastifier.

– Pas de problème. Tu m’expliqueras comment faire pour les exercices, d’accord ?

– D’accord tatie !

Pendant que le cœur de sa tatie se serrait, le sien se faisait plus léger. Souriant, il était prêt à affronter une nouvelle après-midi d’école. Redac-transparent-turquoise

Publicités

26 réflexions sur “6 ans, des mots et des ricochets

    • Oui, il est vraiment déterminé ! C’est une qualité qu’il aidera pendant toute sa vie… Ces moments de complicité sont vraiment très précieux pour moi. Merci Sabina ! Grosses bises et bon jeudi 😉

      J'aime

  1. Voilà ce sont exactement ces « petites » tranches de vie que tu sais si bien (d)écrire, c’est ce que j’aime chez toi en plus de plein d’autres choses. C’est le sel de la vie des moments comme ça, c’est ce qui nous fait continuer à avancer ce plaisir de partager, d’être utile. Bisous <3<3<3

    Aimé par 1 personne

    • Merci ma Aileza ! Oui, je m’efforce de prendre toutes les choses positives du quotidien, les écrire me permet de ne pas les oublier, et les partager peut toujours faire du bien à d’autres… Je suis très heureuses que tu m’apprécies !!!! Plein de bises et excellent weekend 😀

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s