15 ans, stagiaire et harcelée sexuellement

J’avais 15 ans et je suivais les cours d’une seconde générale dans un lycée proche de chez mes parents. Au cours de l’année scolaire, j’ai dû rechercher un stage d’une semaine dans le domaine de mon choix. Après réflexion, j’ai choisi de l’effectuer dans une agence immobilière. Après quelques rendez-vous pris dans plusieurs agences de ma ville, j’ai réussi à décrocher mon stage dans une agence qui avait pignon sur rue, un établissement de très bonne réputation…

J’étais très excitée à l’idée de pouvoir goûter au monde du travail et d’apprendre quelques bases de ce métier qui me semblait passionnant ! Mon entretien avec le fils du directeur de l’agence s’était vraiment bien passé. C’était un homme d’une quarantaine d’année, très souriant, peut-être un peu familier dans sa façon de me parler, comme si on se connaissait depuis longtemps, mais bon, sur le coup, je n’y prêtais pas plus attention que cela.

Mais très vite, dès le deuxième jour en fait, il a bien fallu me rendre à l’évidence, cet homme me faisait  du rentre dedans, il me draguait sous les yeux indifférents de ma collègue de travail. Je n’en revenais pas ! Comment un homme de 40 ans, marié à une femme qui travaillait dans un bureau qui jouxtait le mien, pouvait-il avoir le culot de draguer une lycéenne de 15 ans qui était là pour un stage d’une semaine !

Un jour, il me fit venir dans son bureau. Je pensais qu’il me donnerait du travail à faire, mais non, brandissant son appareil photo, il commença à me mitrailler de ses flashs. Et puis, un après-midi, il me dit de l’accompagner pour faire l’état des lieux d’une maison qui allait être mise à la vente. Je n’avais vraiment pas envie de le suivre. L’idée d’être seule avec cet homme pervers n’avait rien de rassurant. Mais, je devais y aller, cela faisait partie des tâches à effectuer durant mon stage.

A mon grand soulagement, tout se passa bien. Mais en revenant à l’agence, alors qu’on était dans l’ascenseur, il a tenté de m’embrasser sur les lèvres. Dégouttée, je l’ai alors repoussé vigoureusement et, heureusement pour moi, les portes se sont ouvertes.

Physiquement, cet homme n’avait vraiment rien pour plaire, mais après ses frasques, il est carrément devenu répugnant à mes yeux ! Je ne supportais même plus de croiser son regard. Mais lui, sûr de son charme, continuait à me tourner autour comme une mouche autour d’un pot de miel.

Je pensais que mon attitude le refroidirait, mais je me trompais… Jusqu’au dernier jour de stage, il n’a eu de cesse d’essayer de me voler des baisers, sans toutefois y parvenir.

J’avais 15 ans et j’étais écœurée. Comment rester concentrée sur l’apprentissage de ce métier tout en ayant à gérer les ardeurs d’un obsédé sexuel ?!

Pourtant, je faisais attention, mon attitude était irréprochable, sans équivoque. Je ne portais pas de mini-jupe mais des pantalons, je ne portais pas de décolleté mais des cols roulés, mon maquillage n’avait rien de vulgaire. Je n’avais vraiment rien à me reprocher, j’avais la conscience tranquille.

En fait, le problème c’était lui !

Source Pinterest
Source Pinterest

Publicités

24 réflexions sur “15 ans, stagiaire et harcelée sexuellement

  1. Au secours !!! L’angoisse.
    « Les » gens sont tarés.
    Même si tu t’étais baladée à moitié nue, ça n’aurait pas été approprié, mais ça ne lui aurait certainement pas donné de droits sur toi !
    Ça ne t’a pas trop perturbé ensuite ?

    Aimé par 1 personne

  2. Y’a pas de mots pour décrire ce genre de gros dégueulasse !
    Quand on a supprimé le harcèlement sexuel de la loi, j’ai pas compris. Surtout que les filles et femmes victimes, ne voyaient plus du tout leurs droits consacrés. Une honte !
    Heureusement dans tout ça, que ça n’a duré qu’une semaine ton stage. Déjà trop vu la tournure des choses…

    Aimé par 1 personne

  3. J’en ai eu des frissons dans le dos
    La femme que je suis est bouleversée quand elle lit ou entend des choses pareilles
    Je n’arrive parfois pas à y croire, et pourtant si, ça arrive, et je ne suis aujourd’hui plus étonnée, mais ça me fait toujours autant peur… Je n’ai jamais vécu cette situation, j’ai « juste » subi des agressions verbales dans la rue, parce que je ne répondais pas à des compliments sur mon côté soit disant « bonnasse » car non, je n’aime pas être traitée ainsi. Certains me diront que je suis coincée, non, juste envie d’être traité avec respect .. et c’est pour ça qu’il faut en parler, comme ton article, il faut que ça cesse …
    http://mademoisellevi.com/my-mini-haul-soldes/

    Aimé par 1 personne

  4. Ce n’est jamais la faute de la victime, il est inutile de spécifier ta tenue, c’est inadmissible, que ce soit en jean ou en jupe. Avec 25 années d’écart, dans un cadre professionnel, on ne PEUT PAS harceler une jeune fille, même si elle est particulièrement jolie, même si elle sait se mettre en valeur, elle se met en valeur pour elle-même et non pas pour les pervers qui se permettent tout et n’importe quoi ! Ca arrive très souvent, en effet, il faut faire attention. Ca m’est aussi déjà arrivé d’être un peu trop collée par un homme plus âgé dans un cadre professionnel.

    Ce qui me gonfle c’est que les victimes, du fait de leur jeunesse et inexpérience, ne sont souvent pas prises au sérieux. Genre « Ohlala, c’est bon, on t’a regardé, tu cries au scandale, ça va quoi… tu devrais être flattée ». Les gens ne comprennent pas qu’on passe un long moment à essayer de se convaincre qu’on se fait des films avant de vraiment commencer à flipper. Ca arrive tellement souvent…

    En tout cas merci pour ce partage, et j’espère que tu n’en feras plus l’expérience, et j’espère que les mentalités vont enfin commencer à aller dans le sens de la victime plutôt que dans celui du pervers.

    Aimé par 1 personne

  5. Tu as raison, bien sûr ! Mais à l’époque, je me remettais sans arrêt en question… Pourtant rien ne justifie ce genre d’attitude ! C’est grave qu’à cet âge là, on a du mal à se faire entendre… Vivement que ça change !!! Merci beaucoup pour ton com 😉

    J'aime

  6. Superbe conclusion, même si ton histoire ne l’est pas. A 15 ans en plus on se cherche, on ne sait pas. Mais c’est vrai à tout âge. On finit toujours par croire que c’est nous le problème. Alors que le problème vient de l’autre.
    Et puis j’imagine qu’il n’était pas facile d’en parler en plus. Je ne sais pas si ce serait plus simple maintenant. Je l’espère car ces comportements sont inacceptables.
    Merci pour le partage de ton témoignage Karine. C’est important

    Aimé par 1 personne

  7. Harcelée donc victime, mais tu te remets en cause comme si c’était de ta faute… Mais non comme tu le dis pour conclure c’est lui le problème: peu importe ta tenue vestimentaire, ton attitude si explicitement tu n’es pas consentante IL DOIT TE RESPECTER !

    Aimé par 1 personne

  8. Je viens de découvrir ton article … Merci pour le partage

    En tous cas, quand bien même tu aurais porté des mini-jupes, décolletés et autres, tu n’aurais rien eu à te reprocher ! Comme tu le dis dans ta conclusion : c’était à lui de se tenir, mineure ou pas (d’ailleurs) !

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s