Un petit clic lourd de conséquences…

Hellocoton, un fil d’actualité

Un clic sur un billet

Un thème controversé

Un « j’aime » sur le sujet

*

Un commentaire engagé

Et je te perds, toi, mon amie

Le boomerang s’est envolé

Puis est revenu, ennemi

*

En quelques secondes, une tempête

tumultueuse et implacable

a fait rage dans ta tête

me laissant démunie et instable.

*

Mais je te comprends. Je comprends qu’une divergence d’opinion sur un sujet qui te tient tellement à cœur puisse t’être insupportable. Tu croyais me connaître vraiment. Tu pensais que nous étions toujours sur la même longueur d’onde. Mais il a fallu que, d’un petit geste, d’un clic, je fasse tout voler en éclat. Ta surprise et ta déception ont été grandes et j’en suis malheureuse.

Il fallait s’y attendre, j’aurais dû y penser, comment ton tempérament de feu, ton caractère passionné, ta franchise et ton honnêteté à toute épreuve auraient-ils pu te permettre de garder le silence ?

Mais je l’avoue, ta colère, ta déception, et enfin, ton départ me laissent un goût amer.

Je ne pensais pas qu’on puisse autant s’attacher à une autre blogueuse, à une fille qu’on n’a jamais rencontrée. Mais force est de constater que mon attachement est bien réel, physique.

J’ai mal, très mal. Mon cœur bat trop vite, il va éclater. J’ai les larmes au bord des yeux.

J’en ai perdu des abonnées. Mais avec toi, c’est différent, c’est une amie que je perds. Tu vas laisser un grand vide dans mon quotidien. Il me faudra du temps pour me faire à cette idée.

Je continuerai à lire tes mots que j’apprécie tant, mais oserai-je encore les commenter, te dire ce qu’ils m’inspirent ? Non, je crois bien que non. Car sinon, j’aurais peur de t’exaspérer, toi qui ne désires plus me lire, qui ne souhaites plus m’entendre.

Alors, je vais me faire toute petite, discrète. Je vais m’éclipser de ta vie en espérant, qu’un jour, peut être, tu réapparaisses dans la mienne. Car sache que, de mon côté, la porte restera ouverte. Je me dis – ça fait du bien de rêver – que, peut-être un jour, voudras tu me pardonner le mal que je t’ai fait, de façon si malencontreuse, et décideras tu de réapparaître dans mon quotidien. Sache que si ce jour devait arriver il sera le plus beau de ma semaine !

Ce billet ce ne sont pas que des mots. Ce sont des sentiments, mes sentiments et des larmes aussi. Je tenais à t’exprimer ce que je ressens, même si je doute que tu lises ces mots. Faire l’indifférente avec toi, faire celle qui s’en fout me sont tout bonnement impossible, c’est au dessus de mes forces.

Grâce à toi, j’ai appris une chose, c’est qu’un tout petit geste peut être très lourd de conséquences… A moi d’assumer maintenant…

Pardonne-moi d’être moi…

Source Pinterest
Source Pinterest
Publicités

43 réflexions sur “Un petit clic lourd de conséquences…

    • Et pourtant je pleure… Décevoir à ce point une amie… J’aimerais croire ce que tu me dis, que tout ira bien, que tout rentrera dans l’ordre, mais pour tout te dire, j’en doute… Merci ma très chère Marie-France pour ta compréhension, ton indulgence et ton soutien moral. Merci d’avoir le coeur assez grand pour nous contenir elle et moi sans parti pris. Toute mon affection !

      J'aime

  1. Ma chère Karine! L’amitié, la vraie, saura trouver son chemin dans le pardon et la compréhension. Je suis triste de lire tes pleurs ce matin mais salut ton courage de pouvoir les exprimer. Pleure ma belle, laisse couler cette tempête hors de toi pour faire place aux jours ensoleillés de nouveau. Mais garde la tête haute de savoir exprimer ton opinion malgré les avis contraires car c’est ce qui fait de toi une personne authentique et ça, ça n’a pas de prix! Je t’embrasse fort!

    Aimé par 1 personne

    • Karine, si tu savais comme tes mots me cajolent et me consolent ! Comme toi, je me dis que la véritable amitié sort toujours victorieuse et sait passer l’éponge… Le temps me dira de quelle genre d’amitié il s’est agi entre elle et moi… Merci pour tes mots qui me réchauffent et m’incitent à continuer d’être vraie, sans faux-semblant, même si cela doit me valoir la vindicte populaire… Je t’embrasse très très fort ! Pensées affectueuses.

      Aimé par 1 personne

  2. Ma chère Karine, je n’ai pas suivi tout ça mais sache que je suis de tout cœur avec toi. « Pardonne-moi d’être moi… ». Non. tu es toi et tu es une belle personne. Cette amie que tu as perdu le reconnaitra. Peut-être qu’il faudra un peu de temps. Les mots parfois nous heurtent et on les digère chacun à notre rythme.
    Je crois qu’on peut avoir des avis très différemment mais cela n’entache jamais la vraie amitié. Car au fond l’amitié, c’est quelque chose de plus fort que nos idées.
    Prends soin de toi ma belle et ne t’en veux pas.
    Je pense fort, très fort à toi, car on sent que ton chagrin est vrai et que cette perte est terriblement douloureuse pour toi.

    Aimé par 1 personne

    • Ma très chère Marie, je savais que je pouvais compter sur ton soutien moral, et le ressentir, là, maintenant, me fait tellement de bien ! C’est souvent dans les épreuves que l’on reconnaît nos vrais amis, car ils sont là, prêts à nous tendre les bras sans nous juger du tout. Ces amis là ont un coeur si grand, ont tant d’amour à donner qu’ils passent outre les différences. Mais comme tu le dis, je comprends qu’il faut parfois du temps pour digérer certaines pensées, je serais donc patiente… J’aime beaucoup ta phrase « …l’amitié, c’est quelque chose de plus fort que nos idées ». Je la garde précieusement au fond de mon coeur. Merci encore d’être toi, merci d’être là. Je t’embrasse bien fort ❤

      J'aime

  3. Aaaah ma Karine … Comment ne pas te comprendre car je pense que j’aurais eu la même tristesse et déception que toi …
    J’ai vécu quelque chose de similaire mais à l’inverse de toi on s’était rencontré … J’ai eu le courage de lui dire une vérité la concernant, nous concernant et elle m’a tout simplement zappé et entraîné avec elles d’autres personnes qui m’ont du coup zappé aussi …
    Ma soeur a comparé ça à un divorce … Peut être bien mais je n’aurais jamais cru que ça finirait comme ça …
    Je ne sais de quel divergence d’opinion il s’agit mais on dit que le temps apaise les maux … Je l’espère de tout coeur pour toi en tout cas …
    Plein de bisous ma Karine ❤

    Aimé par 1 personne

    • Oui, tu as l’air bien placé pour comprendre ce que je ressens en ce moment… Ça a dû être très dur pour toi aussi de vivre ce genre d’expérience… Les relations humaines sont parfois complexes… Mais comme toi, j’ai confiance dans le pouvoir du temps qui apaise et qui guérit. Merci infiniment pour ton soutien, ton empathie qui font du bien. Plein de grosses bises ma très chère Kakou ❤

      J'aime

  4. Je ne sais que dire Karine, je n’ai pas suivi le débat. Mais je peux espérer avec toi qu’avec le temps, les choses s’apaiseront.
    Mais la route est parfois longue pour arriver à digérer ce qu’on a pu considérer comme une trahison (je sais de quoi je parle, 6 mois que je digère !). Il faut être patiente et peut être laisser à ton amie le temps de cette digestion.
    Je t’envoie plein de bises réconfortantes Karine

    Aimé par 1 personne

  5. Bonjour Tamara de lien en lien de une en une « Merci Hellocoton  »
    je découvre ton blog !
    J’arrive malheureusement avec ce billet dont je ne connais rien à l’affaire
    (Normal j’ atterrie comme un cheveux dans la soupe beurk )
    Bref je trouve ce billet si beau si doux et si fort en émotion que je ne peux que souhaiter que cela s’arrange et s’apaisera avec le temps ! Car il y avait une belle amitié virtuelle !
    Sinon j’ai pu lire quelques billets écrit auparavant
    et j’adore tes mots ta façon d’écrire et de penser notamment celui des billets des cases
    Allez Hop un blog de plus dans mes favoris
    Bises réconfortants Marielle !

    Aimé par 1 personne

    • Coucou Marielle ! Je suis ravie de t’accueillir chez moi ! C’est vrai que tu arrives à un moment pas vraiment rigolo, mais ne t’inquiètes pas, ça va passer… Ça me fait trop plaisir de voir combien tu apprécies mon blog, mes mots, et mes pensées. Tu vois, pour le coup, ton com me redonne le sourire 🙂 Et je t’en remercie ! Grosses bises ! Mais dis-moi, as-tu un blog que j’aille m’y promener ?!

      J'aime

  6. Ton article m’a beaucoup peinée! Te savoir aussi triste… J’espère qu’avec le temps, les choses s’arrangeront.
    La libre opinion… il y a tellement de personnes par le monde qui aimerait exprimer la leur mais qui ne le peuvent pas. C’est un peu dommage de réagir de façon aussi extrême. C’est justement ça qui fait avancer une relation et la renforce, savoir accepter l’autre dans son entièreté, pour ce qu’il est et non pas ce que l’on voudrait qu’il soit. La différence est une vraie richesse, elle apprend la tolérance.
    Bon courage Karine, je souhaite de tout cœur que ce ne soit qu’une brouille passagère.
    Bises.
    Cendrine

    Aimé par 1 personne

    • Merci infiniment, Cendrine, pour ton soutien et ton empathie ! Tout ce que tu dis est très juste… Mais rassure-toi, je ne doute pas en la force de l’amitié, et je reste persuadée qu’une issue joyeuse peut se profiler bientôt à l’horizon… Encore merci d’être là. Je t’embrasse très fort.

      J'aime

  7. Je ne suis pas sur Hellocoton, cependant je pense comme quelques unes que si c’est vraiment quelqu’un de proche, elle passera outre et que vous vous retrouverez.
    On n’a pas besoin d’être toujours d’accord sur tout pour s’apprécier et devenir amis, c’est même le propre des rencontres de ne pas toujours être d’accord et de laisser l’autre avoir ses propres opinions sans forcément que cela amène au « clash ». Je souhaite pour toi que cette personne lise les quelques lignes que tu as écrites et qu’elle comprendra.
    Bises Karine

    Aimé par 1 personne

    • Oui, c’est ce que je pense aussi, Sabina ! C’est ça la force de l’amitié véritable, elle passe au-dessus de tout ça, même si cela n’empêche pas l’une et l’autre de souffrir pendant un temps… Grosses bises à toi ❤

      J'aime

  8. Bonjour! Je découvre ton joli blog avec cet article. C’est fou de constater les liens, mêmes virtuels, que l’on peut créer avec d’autres blogueuses. Je ne blogue pas depuis très longtemps mais je sais que si je ne devais plus avoir de d’échanges avec certaines d’entre elles, et bien je serais triste… Alors je comprends. Je te souhaite que cette brouille ne soit que passagère et que l’amitié nouée revienne comme aux premiers jours!
    Bises
    Nath

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s