10 expressions qu’il faut que je perde l’habitude de prononcer

Source Pinterest
Source Pinterest

Ah que je l’aime notre belle langue française ! Si, si, je vous assure, il y a déjà belle lurette que j’en suis tombée amoureuse. Tout a commencé avec le bel abécédaire que ma chère maman m’a mis entre les mains avant même d’entrer en CP. Ces jolis signes dansaient devant mes yeux tout disposés à me conter de belles histoires.

Quand j’ai enfin pu leur donner un nom et que j’ai compris que leurs associations diverses et variées pouvaient m’emmener dans des contrées encore jamais imaginées, alors là, ça été l’extase ! Cela m’a tellement marquée que le souvenir de ma première phrase lue est encore bien vivant dans ma mémoire : « Luti est un lutin, un petit lutin de la forêt »…

Et puis l’eau a coulé sous les ponts, j’ai grandi, mes lectures ont évolué (heureusement), et ma chère langue française aussi. Et oui, elle est bel et bien vivante, elle aussi. Alors au gré des saisons, des mois et des générations, elle m’a emmenée de surprise en surprise.

Aujourd’hui encore, elle n’en finit pas de me surprendre quand fleurissent, tout autour de moi, de nouvelles expressions. Il y en a que j’aime, d’autres que j’aime moins, certaines que je ne comprends pas. Et puis, il y a celles qui se sont infiltrées dans mon langage sans même que je m’en aperçoive et dont j’aimerais me débarrasser.

Ça vous dit de me suivre pour un petit tour d’horizon des expressions françaises les plus connues, les plus « djeunes » ? Si oui, je vous dévoilerai les 10 expressions qu’il faut que je perde l’habitude de prononcer !

Les expressions françaises bien connues par la plupart d’entres nous :

  • « raconter des salades » ou raconter des histoires, des mensonges.
  • « monter sur ses grands chevaux » ou s’énerver, prendre l’autre de haut.
  • « être lessivé » ou être fatigué, épuisé.
  • « en faire un fromage » ou grossir exagérément l’importance d’un fait.

Les expressions les plus « djeunes » qui méritent, quelques fois, un décodage :

  • « trop pas », comprenez « absolument pas », « pas du tout ». Ex. : « J’ai trop pas envie d’aller en cours de math. »
  • « t’es grave », qui signifie « tu exagères » dit sur un ton affectueux.
  • « faire le buzz », se dit de quelqu’un ou de quelque chose qui, sur l’internet, fait sensation, a du succès.
  • « on s’arrache », pour ne pas dire tout simplement « on s’en va ».

    Source Flick
    Source Flick

Et enfin, puisque vous m’avez suivi jusqu’ici, voici les 10 expressions que j’aimerai arrêter de prononcer :

  • « allôôôôôôôô !! », quand mon chéri ne m’écoute pas et que je veux capter son attention… snif… snif.
  • « graaaaaave !! », quand j’ai envie de répondre sans trop me fouler ou qu’il n’y a rien à ajouter.
  • « ça m’saoule », quand mon petit côté rebelle refait surface ou que je suis révoltée… grrr…grrr.
  • « y’a pas d’souci », quand je veux montrer comme je suis une fille ultra cool et zen.
  • « en même temps », quand je veux exprimer mon opposition avec une expression qui exprime la similitude. Pourquoi ne pas dire « mais », « cependant » ou « pourtant » à la place ?!
  • « je dis ça je dis rien », quand je ferais mieux de me taire au lieu de faire comme si je n’avais pas envoyé la dernière vacherie.
  • « les gens », quand je crois ainsi me démarquer de la masse en généralisant et en catégorisant les autres.
  • « en mode », quand je me prends pour une machine. Ah que c’est beau la technologie, quand même !
  • « j’ai envie de te dire », quand je n’ose pas te dire « non » tout simplement.
  • « j’imagine », quand je te fais croire que je compatis alors que ça fait deux heures que tu me racontes ta vie, et que je n’en peux plus ! Ne serai-je pas un tantinet hypocrite ?!

Bon, ben, je crois que j’ai du pain sur la planche !

Et vous, quelles expressions utilisez-vous le plus souvent ?

9de29-articlepubliecc81sobusygirls

Publicités

18 réflexions sur “10 expressions qu’il faut que je perde l’habitude de prononcer

  1. Ton billet m’a bien fait sourire ..
    Quelques petites expressions de langages pour moi !*
    également  » Il y a pas de soucis  » celle ci je crois est universelle
    Comme « J’imagine  »
    Sinon je dis souvent  » m’en tape le coquillard  » ( Je m’en fiche )
     » Allô ici la terre  » (Bon tu m’écoutes )
    Va chier sous ta clôture ( Quand quelqu’un m’énerve )
    ou alors j’ai la dalle Hi hi
    Ou encore vache couché = pluie
    Il y en a encore tant d’autres …

    Bonne fin de soirée

    Aimé par 1 personne

  2. Ton article est intéressant parce qu’en plus d’identifier les expression il cible précisément quand on (oui je me suis assez bien reconnue aussi dans les moments et attitudes citées^^) y a recours. Ca permet non seulement d’anticiper, mais aussi je pense de prendre conscience et de s’avouer pourquoi on les emploie (souvent pour adoucir ce qu’on dit, détourner l’attention, parfois faire plus court – voire plus cool, etc…). Du coup comme tu le fais par écrit, on se rend compte que si on ne veut pas dire quelque chose, on n’a qu’à pas le dire ou le dire autrement 🙂
    Très pertinent. Même s’il faut s’en garder quelques unes « pour le fun » (Ooooh mais tiens il y aurait beaucoup à dire sur ce que je viens de dire !! 😀 )

    Aimé par 1 personne

  3. C’est très bien vu Karine.
    J’en utilise beaucoup moi aussi. Et parfois quand je m’en rends compte, je me fait un peu peur!
    Les Irlandais finissent souvent leur phrase par « like » comme un point final. Il ne m’a pas fallut un an pour tomber dans ce travers. Quand je m’en suis rendue compte, tout le monde avait presque oublié que j’étais française!
    Enfin bref…(tiens en voilà une que j’utilise souvent aussi)
    Grosses bises ma belle.

    Aimé par 1 personne

  4. Cela fait un moment que je ne me suis pas penchée sur mes travers linguistiques…. :))) a re-faire donc rapidement le point.
    Comme chacun d’entre nous, j’en utilise par vagues et ils varient en fonction de ce que je viens de découvrir.
    Ces dernières années c’est surtout ma pousse féminine qui m’en a collées quelques-uns, certains à mon grand dam, d’autres sont tellement rentrées dans ma façon de parler que je ni fais plus attention.
    En tout cas tu m’a fais bien rire.

    Aimé par 1 personne

  5. Haaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaan !!! Luti le lutin !! Il n’avait pas un oiseau qui s’appelait Tirelire par hasard ?? C’est avec ce bouquin que j’ai appris à lire ! (Oui, je mets des points d’exclamation partout parce que je suis repartie 24 ans en arrière, d’un cou d’un seul, là !! ^^)

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s