Ma couverture s’est envolée !

Mon smartphone se met à vibrer. C’est un sms d’une de mes amies. C’est LE sms que je redoutais.  Celui que je craignais de recevoir depuis un peu plus d’un an, depuis que j’ai décidé de bloguer dans l’anonymat.

– Coucou ma Karinounette ! Ça va ? Serais-tu Miss Tamara ????

– … Pourquoi me demandes-tu ça ?!

– Je suis tombée sur un blog… Et j’ai l’impression de te reconnaître dedans…

– Bon, je ne vais pas te mentir… C’est bien mon blog…

En l’espace de quelques secondes, ma couverture s’est envolée.

C’est une sensation étrange. J’ai l’impression de me retrouver nue. Fragilité et vulnérabilité sont mes sentiments du moment.

Bien sûr, j’aurai pu nier, prétendre que les ressemblances sont parfois étonnantes. Mais ce n’est pas mon genre. Elle est mon amie, je lui dois bien la vérité. Alors maintenant elle sait. Elle m’a promis de ne pas le divulguer à nos amis communs. Je lui fais confiance.

J’aurais dû me douter qu’un jour cela arriverait. Comment écrire des billets humeur sans se dévoiler ?! En fin de compte, je crois que ce n’est pas vraiment possible. Si on écrit avec son cœur, avec ses sentiments, avec sincérité et franchise, alors le masque derrière lequel on croit se cacher n’est plus qu’un mirage.

Même si cela peut paraître incroyable, force est de constater qu’une personne qui nous aime, qui nous connaît bien sera capable, en lisant nos billets, de faire le lien entre nous et notre pseudo. Elle saura nous reconnaître parmi les milliers de blogueurs et blogueuses qui peuplent la blogosphère.

On dit souvent qu’un blog humeur est comme un journal intime. Je ne suis pas vraiment d’accord. Car ce qu’on écrit dans un journal intime n’est-il pas censé être tenu secret ? N’est-il pas destiné à être lu par, et seulement par, son auteur ? Ors quand on blogue, on sait pertinemment que tout ce qu’on écrit sera lu, commenté ou pas, aimé ou pas, partagé ou pas. Où est l’intimité là-dedans ?! Il n’y en a pas.

Mais on aime se persuader d’être à l’abri de certains regards. On arrive même, avec le temps, à s’en convaincre. Alors on prend ses aises, on se livre encore un peu plus. On écrit, on disserte, on divague, oubliant le peu de retenue qui nous restait encore jusqu’au jour où la réalité nous rattrape. Cette réalité qu’on n’avait peu à peu perdue de vue et qui soudain nous heurte de plein fouet.

Je pense que c’est un mal pour un bien. Peut-être avais-je besoin de ça pour garder une certaine pudeur dans mes écrits, pour rester consciente que ce que j’écris peut être lu par des personnes que je connais bien, par des proches que je ne souhaite pas mettre mal à l’aise.

Ce que j’écris sur mon blog, je dois apprendre à l’assumer pas seulement devant d’autres blogueurs et blogueuses que je n’ai jamais vus, mais aussi devant ceux qui m’entourent au quotidien. Si je ne pense pas pouvoir l’assumer, alors je ne l’écris pas, ou bien si je l’écris, je l’écris dans un vrai journal intime, vous savez ce petit carnet avec une clé !

9TU1j1zgJlmdcqsYl-2OCjl72eJkfbmt4t8yenImKBVvK0kTmF0xjctABnaLJIm9
Photo trouvée sur Scoop.it

 

 

 

 

 

 

Publicités

26 réflexions sur “Ma couverture s’est envolée !

  1. C’est un peu ma hantise haha du coup c’est vrai que je fais attention a ce que j’écris. Mais c’est tellement vite fait d’en dire trop. Bref je me dis que si quelqu’un tombe sur mon blog j’espère qu’ils seront assez familiers avec l’univers des blogs pour ne pas juger.

    Aimé par 1 personne

  2. D’accord avec toi car nos blogs s’appellent « le journal… ». Pour ma part je n’ai dit à personnes de mon entourage ni à ma famille que j’avais ce blog, c’est mon secret comme tu dis. Maintenant on verra bien si quelqu’un me trouve un jour ?! Le journal papier avec une clé ça craint aussi de toutes façons, à moins de le mettre dans un coffre à la banque ou chez le notaire !! Au plaisir…

    Aimé par 1 personne

    • Moi, jusqu’à présent, il n’y avait que mon mari qui savait. Maintenant, il y a aussi cette amie. Mais je suis en train de me demander si il pourrait y en avoir d’autres mais qui ne me le disent pas 😦 En tout cas, tu as raison, le journal papier ça craint aussi !!! Merci pour ton com Marie 😊 Bises

      Aimé par 1 personne

  3. Oh je te comprends tout à fait, perso je ne l’ai dit à personne sauf à mon mari et mes enfants car je le prends comme un journal personnel, mais pas intime, qui me permet d’échanger, de partager et me faire des relations virtuelles. Un jour un collègue m’a appellé par mon surnom car j’ai parlé de la boutique de sa compagne dans un article, en mettant un lien, il a ainsi pu remonter jusqu’à moi! Sur le coup le l’ai mal pris, j’étais démasquée, car contrairement à toi ce n’est pas un ami, plutôt quelqu’un que je n’apprécie pas donc j’ai eu peur qu’il se moque de moi, ça n’a pas été le cas (ou alors je ne l’ai pas su) donc j’ai relativisé. Si c’est une amie, un proche c’est différent mais si tu ne lui avais pas dit c’est que tu avais tes raisons alors j’espère que tu continueras d’écrire l’esprit tranquille sans penser à cette amie qui te lira derrière ton épaule. Bizous.

    Aimé par 2 people

  4. J’ai longtemps été anonyme mais avec mon nouveau blog, c’est mort ! complètement mort… Du coup, j’ai viré une partie de mes billets de mon premier blog… pas envie que des collègues tombent sur le déballage de mes états d’âme… donc voilà, je suis fedo, enfin Cécile, enchantée Karine 😉

    Aimé par 3 people

  5. Moi aussi, je crains toujours d’être démasquée car il n’y a que mon compagnon qui le sait. Je n’ai pas envie que mon entourage découvre mon blog. C’est mon jardin secret!
    C’est vraiment un bel article qui touche tous les blogueurs anonymes!
    J’adore de plus en plus ton joli blog, Karine!
    Bises

    Aimé par 1 personne

  6. Belle réflexion autour de l’anonymat, de l’identité à préserver dans l’écriture d’un blog. Et je suis d’accord, un blog est différent d’un journal, mon journal intime est depuis des amas un amas de gribouillis, de mots qui s’accumulent sans que parfois je ne puisse en capturer le sens, c’est juste un flot que je dois exprimer. Alors que les billets que nous publions dans nos blogs sont plus structurés, plus ou moins réfléchis.
    Je n’ai jamais caché mon identité et je partage l’adresse de mon blog avec plaisir. Je sais que cela dérange parfois mais je ne force personne à aller lire. Je ne veux pas me censurer, c’est tout. Quand j’ai quelque chose sur le cœur, je veux pouvoir l’exprimer, je recherche vos avis – surtout quand je suis triste ou en colère – ou alors je veux partager ma joie et je ne veux pas la cacher. Alors c’est vrai, je pourrais éviter de mettre certaines photos, d’utiliser certains mots. Mais le mensonge et la dissimulation ont été tellement présents dans ma vie avant que je n’en veux plus maintenant !

    Aimé par 2 people

  7. Comme Julie, je ne suis pas totalement anonyme. Ma famille et mes amies savent que je tiens un blog. Après c’est leur choix de venir lire ou pas. Peu me lisent d’ailleurs.
    Peut-être qu’accepter que quelqu’un de proche découvre ton univers, c’est une façon, comme tu le dis, d’assumer davantage tes mots et tes écrits Karine.
    Un blog c’est plus un lieu d’échange, de partage. Un journal intime c’est un peu plus secret ou bien ça ne concerne que nous, c’est un journal de bord du quotidien et des émotions qui nous traversent.
    Je t’embrasse fort ma belle.

    Aimé par 1 personne

    • Oui, j’ai encore du travail sur la planche afin de parvenir à assumer totalement mes écrits… J’ai tellement peur de blesser… Merci infiniment ma chère Marie pour ton com qui me fait du bien ❤ Bisous

      J'aime

  8. Aïe … Bon en même temps, comme tu dis, tu savais qu’il y avait « un risque » quelque part que quelqu’un te reconnaisse à travers ces écrits … En même temps, peut être que mis sur du papier, tout ce que tu nous livres n’aurait pas le même impact ….
    Bisous ma belle ….. ❤

    Aimé par 1 personne

  9. C’est tout à son honneur d’avoir en qq lignes su te reconnaître. De mon côté je n’en parle pas spécialement mais je ne m’en cache pas non plus après les gens me suivent ou pas, m’en parlent ou pas. Ma mère une fois m’a fait 1 remarque sur 1 article, je lui ai conseillé de se désabonner si ça la dérangeait, mais elle est toujours là. J’espère que ça ne te bridera pas en tout cas !

    Aimé par 1 personne

  10. Coucou Miss. C’est le souci, j’imagine que tu as pris un coup. On ne se rend pas compte mais on laisse souvent des traces. Je connaissais une fille qui disait que c’était impossible qu’elle soit démasquée, or elle semblait oublier qu’un journal avait parlė d’elle avec son vrai nom, son pseudo et le nom de son blog. Il suffisait de taper son nom pour tout savoir.Ta page FB t’a peut-être trahie aussi car je connais ton nom et ton prénom. Peut-être as-tu changé quelque chose, je ne sais pas…
    Et puis… Le monde est petit…
    J’essaie toujours de faire attention,ça peut-être mon ex chef, une maman de l’école, un futur employer ou je ne sais quoi qui lit, j’essaie de ne pas raconter trop de bêtises! Je dis ça mais des bêtises j’enai ecrit aujourd’hui lol
    Je te fais de gros bisous

    Aimé par 1 personne

    • Oui, tu as raison, il est illusoire de penser n’être jamais retrouvée… Le tout est de maîtriser ce que l’on écrit pour ne rien regretter… Ça m’a fait bien plaisir de te lire Lys Blanc 😉 Je t’embrasse !

      J'aime

  11. Je ne blog pas anonymement vis à vis de mes proches. Je n’ai donc pas ce souci d’être démasquée. A contrario, parfois je me freine et dois faire attention à ce que j’écris.
    Tu penses que cela va changer un peu ta façon d’écrire ?
    bises Karine et bon week-end

    Aimé par 1 personne

  12. Pour ma part j’en fais pas mystère, du coup je fais attention de ne pas donner trop d’indications qui pourraient lever mon pseudo. mais bon un jour où l’autre cela finira par arriver. Ce n’est pas la fin du monde et je me demande parfois si inconsciemment nous ne laissons justement pas des indices qui permettent à nos « moins proches » de nos identifier vraiment

    J'aime

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s