Ne pas déserter la vie, jamais !

Je pense, je dis... mais je ne fais pas toujours

On vit un peu, beaucoup, à la folie.
Et on meurt aussi.

On boit son café, les yeux plein de sommeil, quand ailleurs d’autres s’éteignent sans plus d’éveil.

Pourquoi le noir et le rouge quand on souhaite le blanc et le rose ?

Sentir ses tripes se tordre soudain sous la douleur de l’autre. Cet autre qu’on ne connaît pas mais dont on imagine sans mal la grande détresse.

Quand nos sourires s’effacent, quand nos larmes coulent et que nos cœurs battent trop vite. Quand la peur s’immisce en nous tel un poison. Eux aujourd’hui. Nous demain ?

Et pourtant y croire encore, toujours. Croire que l’amour peut tout emporter.

Rester courageux. Aller à un concert, boire un café en terrasse, prendre l’avion ou le métro, ne pas déserter la vie, jamais.

On se courbe sous la détresse comme le roseau plié sous la violence du vent, puis on se redresse de tout son être quand survient l’accalmie qu’on souhaite durable.

Et on réalise alors combien la vie est précieuse et qu’il ne faut pas la gaspiller. Que nos proches, nos amis sont nos biens les plus chers et qu’il faut en profiter tant qu’on les a. Leur dire qu’on les aime, là, maintenant, sans attendre. Se réconcilier, se rapprocher, se serrer dans les bras et s’embrasser pour vivre intensément et sortir ainsi victorieux de ce combat contre la terreur.

Ne pas s’inquiéter outre mesure pour demain, car demain est un autre jour et à chaque jour suffit sa peine…

Je vous embrasse très fort ❤

Advertisements

16 réflexions sur “Ne pas déserter la vie, jamais !

  1. Merci pour cet encouragement à aller de l’avant. En ce moment j’en viens presque à détester les matins (moi qui adore regarder lever le soleil en prenant mon petit-déjeuner) qui devraient être pleins de belles promesses.
    Je te souhaite une magnifique journée, sans annonces de catastrophes.

    Aimé par 1 personne

    • Oui, il faut continuer malgré tout à se délecter de la vie… Perso, j’évite les infos du matin pour un réveil en douceur, mais la réalité me rattrape vers midi 😦 Merci pour tes mots Sabina. Grosses bises et belle journée ❤

      J'aime

  2. C’est beau et c’est bien dit ma jolie Karine. La vie est là, elle bat en nous, jusqu’à notre dernier souffle. Et même si le monde va mal, si tout tourne de travers, si on disparait un peu sous le poids de ce trop oppressant, la vie est là, elle nous attend, à chaque instant.
    Peut-être au fond que la plus grande victoire sur tant d’horreur, c’est de vivre et d’aimer ça.
    Je t’embrasse fort mon amie.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s