Il y a ceux qui donnent et ceux qui prennent

47d1035cb91d021e5442574c901b3b81

Donner. Quel joli mot ! Donner de soi, de son temps, de son énergie, de son argent. Donner sans intérêt. Donner par amour, amitié ou humanité. Donner simplement, sans arrière pensée.

Il y a des gens comme ça. Des gens pour qui donner est aussi naturel que dormir ou manger. Pour qui donner rend à la vie tout son sens.

On se sent attiré vers ces personnes. On est si bien en leur compagnie ! D’ailleurs, bien souvent, elles ne manquent pas d’amis. Et c’est logique, ne préfère-t-on pas, en effet, la générosité à l’égoïsme  ?!

Et puis, il faut le dire, ce qui est rare a un attrait bien particulier. Ors à l’heure du  » moi d’abord  » ou même du  » moi épicétout « , ceux qui donnent attirent forcément.

Ils attirent ceux en quête d’authenticité, ceux qui croient encore que l’homme peut être foncièrement bon, quand il veut. Mais ils attirent aussi d’autres gens… Des gens sans scrupules, des gens avides de prendre, sans reconnaissance aucune, pour qui tout don devient un dû. Ces personnes-là sont des opportunistes toujours à l’affût de ce que l’autre peut leur rapporter. Ils ne sont pas dans le partage, le don, la reconnaissance ou la gratitude, non, ils sont davantage dans la demande, la plainte, la critique, le mécontentement et l’insatisfaction.

Personnellement, je les sens à mille lieux, ceux qui prennent, et je les fuis pour ma propre survie.

Car ceux qui donnent peuvent s’épuiser, se décourager et se sentir désabusés parfois… Ils ne sont pas dupes et savent reconnaître les profiteurs ingrats qui sont là tant que ça peut leur rapporter mais qui disparaissent bien vite dès qu’un service leur est demandé aussi urgent soit-il !

On peut avoir de l’amour plein notre musette et y puiser pour en distribuer avec largesse jour après jour. Mais pour ne pas épuiser ce contenu si précieux, un besoin impérieux de retour se fait quelques fois sentir. Oui, une certaine réciprocité est nécessaire pour assouvir le besoin d’amour commun à tout être humain. L’amour qu’on reçoit de l’autre on peut ensuite le redistribuer et ainsi de suite…

Mais la vie est plus compliquée…

Alors on essaye tant bien que mal de ne rien attendre des autres… On essaye de continuer à donner même si notre musette peine parfois à se regonfler. Et ces efforts ne sont pas vains car donner rend toujours plus heureux que prendre !

Advertisements

17 réflexions sur “Il y a ceux qui donnent et ceux qui prennent

  1. Oh lala la Miss ! J’ai moi-même eu un très gros soucis de ce genre avec un « soi-disant » ami à qui j’ai rendu un énorme service durant de longues années et c’est le mec qui te tourne le dos du jour au lendemain sans motif ! C’est une horreur, ne n’oublierais jamais ça !! J’ai très bon coeur mais là, c’est scandaleux, même pas : MERCI ! Les gens sont sans scrupules oui, y en a qui veulent tout contre rien. Pourtant dire merci, ça coûte rien ! Si ? C’est à croire…

    Aimé par 1 personne

  2. Je « donne » volontiers et sans demander ni attendre quelque chose, c’est une des façons aussi de se protéger. Mais je suis ainsi et je pense aussi positif car infine les gens sont souvent reconnaissants et les quelques autres je les plains, ils ne savent pas ce que c’est de ne pas toujours penser à soi. Tu sais donner sans arrière pensée est un don en soi et rend fort psychologiquement.

    Aimé par 1 personne

  3. Donner, sans arrière-pensée, donner sans attente, mais aussi donner ce qu’on a et uniquement ce qu’on a, au risque de se perdre en donnant trop sans s’en laisser pour soi.
    Donner c’est aussi savoir recevoir des autres.
    Certaines prennent beaucoup ou donnent dans l’espoir de gagner quelque chose. Il faut alors pouvoir s’aimer assez fort pour dire « stop ».
    Heureuse de te lire à nouveau Karine. Je t’embrasse.

    Aimé par 1 personne

  4. J’aurais tendance à peut être trop donner mais tant pis ! quand j’aime des gens il faut que je leur « montre » !
    Et tant que je reçois des bisous, des câlins et de la gentillesse je suis contente !
    (Kakou en mode besoin de tendresse en ce moment …)
    Je t’embrasse bien fort ma Karine ♥

    Aimé par 1 personne

  5. C’est vrai qu’on est beaucoup rendre service, à écouter, donner de son temps et de son aide, détester voir les gens en galère, seul, ou malheureux. Mais parfois, il faut savoir se détacher des gens qui ne nous apprécient que parce qu’on les aide et prendre du temps pour ceux qui nous aiment pour ce que nous sommes. C’est un peu un pacte tacite, on s’aime alors on s’aide, on s’aide parce qu’on s’aime, et la réciproque existe forcément dans ces cas là.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s