Mon blog, mon blook

Mon blookBlogueuse, je pianote sur des claviers à longueur de journée. Mon ordinateur, ma tablette et mon smartphone sont des fidèles compagnons sans lesquels mon blog n’aurait jamais vu le jour. Ils font partie de mon quotidien au même titre que ma tasse de thé du matin ou mon carré de chocolat d’après déjeuner. Pourtant, je suis loin d’être une geekette, amoureuse que je suis de l’encre et du papier… des livres quoi !

Alors, vous imaginez sans mal quel fut mon enthousiasme quand j’appris qu’il existait des sites internet qui proposaient l’édition sur papier de son blog :

le blook !

J’avais enfin trouvé le moyen de réunir étroitement mes deux passions : le blog et le livre.

Je n’ai pas sauté le pas tout de suite. J’ai laissé mûrir cette idée… Et puis, il y a quatre jours, je me suis décidée en testant pour vous le site internet BlookUp.

Pourquoi je vous en parle aujourd’hui ? Tout simplement, parce que je viens tout juste de recevoir mon blook par la poste et que j’ai pu ainsi voir le résultat…

 Mon blook

Mon blook

Mon blook

* Verdict :

Je suis agréablement surprise et vous m’en voyez ravie !

Le papier est d’excellente qualité, les photos sont belles, la reliure est soignée et j’apprécie la table des matières en dernière page.

* L’élaboration :

Elle est très simple. Si vous le souhaitez, sur leur site, vous pouvez faire une simulation que vous déciderez ou non de passer ensuite en commande.Mon blook

Ce que je trouve bien, c’est qu’on a le choix des articles, des photos et des commentaires à éditer. Par exemple, moi, j’ai voulu faire de ce blook une sorte de recueil d’anecdotes autobiographiques, je n’ai donc sélectionné que les récits qui y correspondaient. C’est comme si, en quelques sortes, je publiai mes mémoires…

Pour son titre, j’ai préféré « Bulles de vie » au titre de mon blog pour souligner son côté autobiographique, aspect encore accentué par son sous-titre « Mémoires ». Par contre, j’ai gardé mon pseudo « Miss Tamara » en guise de signature.

J’ai aimé aussi rédigé la petite bio auteur et le résumé pour la 4ème de couverture tout en y insérant une jolie photo inspirante.

* La livraison :

Le site promet une livraison sous 8 jours ouvrés, je l’ai reçu sous 4 jours… tout va bien !

* Le prix :

Bon, en tout, avec la livraison, j’ai payé 30.08 € pour un blook de 113 pages (soit 38 publications de mon blog) + son e-book téléchargeable. Vu la qualité du produit, cela me paraît raisonnable…

Franchement, je ne regrette pas mon achat et suis heureuse que mon blog ait maintenant une place dans ma bibliothèque !

Et vous, avez-vous testé le blook ?

Mon blook

Publicités

Ces livres qui ont fait grandir la petite fille que j’étais…

En lisant l’actualité, je suis tombée sur un article dans lequel j’apprenais que la marque espagnole Zara a été obligée de retirer de la vente un T-shirt pour enfant ayant soulevé l’indignation de beaucoup. Ce T-shirt à rayures horizontales arborant une étoile jaune de shérif a fait renaître dans la mémoire collective le souvenir des uniformes que portaient les prisonniers juifs dans les camps de concentration pendant la seconde guerre mondiale.
Le but de mon article n’est pas de prendre partie pour ou contre Zara, car je ne sais absolument pas ce qui a  réellement motivé la création de ce vêtement. Cependant, il a éveillé en moi quelques souvenirs d’enfance que je désire partager avec vous.
J’ai toujours aimé lire. Et toute petite, j’avalais à un rythme soutenu tous les livres qui me tombaient sous la main. Je me souviens de la collection Bibliothèque rose avec Le Club des Cinq, Le Clan des Sept et Fantômette, de la collection Bibliothèque verte avec Alice et Les Six compagnons et bien sûr les nombreux classiques étudiés à l’école. Ces livres m’enchantaient, me permettaient de m’évader, me faisaient vivre des aventures palpitantes. 
Mais voilà, un jour, la réalité du monde m’a brutalement sauté au yeux. Ce jour-là, j’avais entre les mains Le Journal d’Anne Franck, le journal intime d’une jeune fille juive allemande exilée aux Pays-Bas pendant l’occupation de l’Allemagne nazie. Cette jeune fille avait le même âge que moi, et elle vivait des atrocités…

J’ai voulu en savoir plus sur cette période terrible de l’histoire, alors se sont succédés de nombreux livres dont Un sac de billes de Joseph Joffo et Au nom de tous les miens de Martin Gray. 



 » Deux jeunes frères juifs doivent fuir à travers la France occupée par l’Allemagne nazie. « 



 » En 1939, la Pologne est envahie par les Allemands. A Varsovie les Juifs sont parqués dans un ghetto. « 

Ensuite, avec La Case de l’oncle Tom de Harriet Beecher Stowe et Racines de Alex Haley, j’ai découvert les horreurs de l’esclavage du peuple noir…



 » Un revers de fortune oblige le propriétaire d’une manufacture du Kentucky à vendre son plus fidèle esclave, le vieux Tom. « 



 » Histoire d’une famille afro-américaine en Amérique du Nord, de l’époque de l’esclavage à l’époque contemporaine. « 

Et puis, Le Palanquin des larmes de Georges Walter m’a fait pleurer devant l’asservissement séculaire des femmes chinoises…


 » Chow Ching Lie, fiancée de force à l’âge de treize ans avec un homme qu’elle n’aime pas, mariée l’année suivante et mère à quatorze ans… « 
Ces quelques livres ont réellement tourné une page de mon enfance. Ils m’ont fait grandir, mûrir, peut-être un peu brutalement, mais la réalité est parfois bien cruelle…