J’ai envie de vie

29dfc00e30c0452bef8e69ac89aa8938.jpg

J’ai envie d’embrasser.

J’ai envie d’ouvrir les bras.

J’ai envie d’aimer.

J’ai envie de parler tout bas.

*

J’ai envie d’amour.

J’ai envie de mots doux.

J’ai envie d’humour.

J’ai envie de bisous.

*

J’ai envie de liberté.

J’ai envie de mieux.

J’ai envie de sécurité.

J’ai envie d’heureux.

*

J’ai envie d’unité.

J’ai envie de tolérance.

J’ai envie d’humanité.

J’ai envie d’indulgence.

*

J’ai envie de joie.

J’ai envie de sourires.

J’ai envie de soie.

J’ai envie de rires.

*

J’ai envie de chants.

J’ai envie de danses.

J’ai envie de temps.

J’ai envie de chance.

*

J’ai envie de chaleur.

J’ai envie de rigolade.

J’ai envie de bonheur.

J’ai envie de limonade.

*

J’ai envie de légèreté.

J’ai envie de compliments

J’ai envie de futilité.

J’ai envie de vie tout simplement…

*

 

 

 

 

 

 

 

Publicités

Avide de douceur

DouceurQuand la réalité s’avère trop brutale

La douceur de tes draps de satin

T’enveloppe et te retient chaque matin

Pour ne laisser à nue ta peau si pâle

*

Quand ton cœur pleure d’avoir trop attendu

De tout ton être tu restes étendue

Au milieu de nuages de moutons

Qui à leur guise viennent et vont

*

Quand tes rêves ont la couleur de l’arc-en-ciel

Pourquoi ouvrirais-tu les yeux sur tant de noirceur ?

Quand tes songes ont un goût de miel

Pourquoi te lèverais-tu pour tant d’aigreur ?

*

A l’école de la vie, tu choisis celle des illusions

Qui ménage avec tendresse toutes tes émotions

Pourtant, au fond de toi, tu le sais bien

La vie peut être belle faite de tout petits riens.

—————–

« Avide de douceur » est paru en premier sur 50 Nuances de mots.

Dans mes veines coule un parfum

e3289716a414cb4b5216dc82f2212167

Dans mes veines coule un parfum

Un parfum aux multiples essences

Des essences si précieuses et si chères

Chères à mon cœur, chères à mon âme

*

Dans mes veines coule un parfum

Comme une odeur de vanille et de fleur de Tiaré

Fleur si belle dans mes cheveux d’enfant

Dont les premiers pas foulèrent un sable si noir

*

Dans mes veines coule un parfum

Une odeur de terre mouillée, trop arrosée

D’un cornet de frites, trop vite avalées

De béton et de murs fraîchement tagués

*

Dans mes veines coule un parfum

Ces senteurs tant aimées d’un livre qu’on respire

De l’encre bleue sur des lignes infinies

D’une poussière de craie dans un rayon de soleil

*

Dans mes veines coule un parfum

Un zeste d’anis dans des gâteaux-mamie

Un bol de lait chaud au sucre Candy

Une sauce tomate qui mijote doucement

*

Dans mes veines coule le parfum

Le parfum des souvenirs pas si lointains

Des origines, des lieux qui m’on vu grandir

Et de ceux qui ont fait que je sois

***********************************************************************

Voici ma participation aux « Apéros Cosmiques »

de Aileza du blog Mes Billets Cosmiques.

Le thème :

« Ce qui coule dans mes veines »

macaron-1

Aimer n’est pourtant pas la mer à boire !

Source Pinterest
Source Pinterest

Debout, fébrile, je te regarde.

La sincérité, l’innocence ne laissent place au jeu.

Touchée en plein cœur, je baisse ma garde,

Car qu’il est agréable te boire des yeux !

Assise, de tout mon être, je t’écoute.

Sur les épaules glisse mon étole.

Avec toi, je veux prendre la route,

Car qu’il est doux de boire tes paroles !

Couchée, seule et transie, je pleure.

Le bonheur, puis-je encore y croire ?

Sur mon corps, flotte encore ton odeur.

Aimer n’est pourtant pas la mer à boire !

Voici ma participation aux « Apéros Cosmiques »

de Aileza du blog Mes Billets Cosmiques.

Le thème :

« Vous avez carte blanche mais vous devez impérativement

utiliser le mot Boire, à un moment ou à un autre… »